Maitre Jean Qui

Feu Maître Jean QUI.

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès du Grand Maître Jean QUI, survenu le samedi 28 juillet 2012,
alors qu’il n’avait que 75 ans.

Le monde des arts martiaux vietnamiens perd un de ses membres historiques.
Le Grand Maître Jean QUI était un des pionniers des arts martiaux vietnamiens en France et il continuait à oeuvrer activement pour le développement et la reconnaissance du Võ.

Ses élèves ont écris une lettre a sa mémoire que vous pourrez lire ICI

Toutes nos pensées vont à sa famille et ses
proches.

Su Phu Jean QUI, né en 1937 dans la région de Cao Lanh / Long xuyen (Sud Vietnam), travaille et vit en région parisienne.
Il s’est initié dès son plus jeune âge au Vât (lutte) avec son père, et au Vo avec son grand père expert en Vo Thieu Lâm (Voth).

Et ensuite avec d’autres maîtres, anonymes par modestie et discrétion, mais experts en leur art.
En cette période trouble, l’enseignement du Vo était strictement confidentiel, la discrétion était recommandée.

Pouvoir le pratiquer était un privilège.
Il se souvient, avec émotion, que l’enseignement était dispensé dans des lieux aussi variés que la terre battue du jardin familiale ou dans les cours des maisons communales…
Dans ces régions du Sud Vietnam, les styles pratiqués étaient souvent le Vo, vocable désignant communément les arts martiaux vietnamiens sans distinction de style, et le Vo Thieu Lâm, style issu de l’école chinoise Shaolin.

Le désir de connaissance l’amènera à étudier aussi les arts martiaux chinois, japonais et coréens.
En 1961, il eut le privilège de faire la connaissance de Su Phu Nguyen Trung Hoa, un vietnamien expatrié comme lui, expert en Vo, avec qui il continua l’étude des techniques du Vo Thieu Lâm jusqu’en 1975.

En 1971, il succéda à Su Phu Nguyen Trung Hoa pour assurer les cours à son club « VOĐA », dojo Katsugenkai, à Saint Maurice (94).
Certains élèves de ce club sont aujourd’hui des membres fédéraux influents.
Le 20 février 1972 représente une journée mémorable dans les annales des arts martiaux en France.

Maître QUI participe (à Paris) avec Su Phu Trung Hoa à la création de la fédération Kung Fu Kempo, 1 ère fédération des arts martiaux regroupant plusieurs écoles VVD, Kung Fu, Kempo, Karaté…
Depuis cette période, Su Phu Jean QUI a toujours oeuvré pour le développement du Viet Vo Dao, en occupant diverses fonctions à responsabilité au sein du comité directeur fédéral. Aujourd’hui, il existe plusieurs fédérations en France sous diverses dénominations.

Il est à noter que l’Ecole « Le Roseau », dirigée par Maître Bernard Vo Dinh, fait aussi partie de la famille « Mon Phai Trung Hoa Vo Dao ».

Propos de Su Phu Jean QUI

retour en haut de page